(Saint Tugdual ou Saint Tudual)

Historique
On peut s’accorder sur l’origine de cette petite chapelle semi – enterrée située à Kerdroual. Elle date du XVe siècle et a appartenu à la famille de Camerù à cette même époque : le blason est encore visible sur un socle à gauche de l’autel. Par la suite, elle serait devenue par les jeux d’alliances la propriété de la famille Couldraye. En 1690, un arrêté de Pierre de Chatis, grand vicaire de l’Evêché de Vannes , nous apprend qu’elle avait sa propre fabrique et n’appartenait plus à la catégorie des chapelles domestiques. La seigneurie en conserva néanmoins la propriété foncière puisque plusieurs mariages y furent célébrés. Désaffectée durant la Révolution, elle fut conservée au titre de la chapelle de secours ; rachetée en 1932 par la famille de Vitton, l’édifice sera cédé par celle-ci en 1995, en état de ruine, à la Ville de Ploemeur.

Saint Tual se prénommait à l’origine Tutwalus, ce qui conduisit à plusieurs transformations orthographiques dont Thual, Tudual, Tugdual … Ce moine, originaire de la Dommonée insulaire (Grande Bretagne), émigre vers l’Armorique et fonde un monastère à Tréguier, dont il deviendra l’évêque en 532. Il mourut probablement un 30 novembre vers 533 et sa fête est célébrée suivant les calendriers le 30 novembre ou le 1er décembre. Saint Tual est invoqué pour guérir la coqueluche, les maladies de peux et celle des bestiaux.

Description architecturale
De plan rectangulaire à vaisseau unique, la chapelle comporte un chevet plat et des dimensions modestes.

Seules deux ouvertures en permettent l’éclairage : la verrière en arc de cercle située dans le chœur, au-dessus de l’autel et une autre plus petite en forme d’arc brisé tréflé située dans le mur sud de la chapelle. L’intérieur ne comprend pas d’autre mobilier que deux socles de pierre comportant les blasons des familles Camerù-Coatelez et Camerù, ainsi qu’un bénitier situé dans le mur sud, à coté de la seconde entrée.

En ce qui concerne la couverture de l’édifice, une charpente bois qui vient d’être remplacée supporte un toit nouveau composé d’ardoises réparties sur deux versants. Un clocheton est visible au sommet de la façade, dont la cloche offerte par des donateurs privés vient de remplacer l’ancienne, disparue lors de la seconde
guerre mondiale.

Un calvaire précède la chapelle : la base est ancienne mais la croix en a été récemment remplacé

Le comité de chapelle
Une statue de Saint Tual a été remplacée dans le chœur par l’association « les amis de la chapelle Saint Tual », créée en 1996 dont le but est de faire revivre cette chapelle et ses abords (fontaine, terrain, calvaire …). Très dynamique, elle organise régulièrement différentes manifestations : expositions, journées portes ouvertes