Blog de l’association : http://chapellestjudeploemeur.over-blog.com

Historique de la chapelle

Ce bel édifice du XVIe siècle, sans doute remanié au XVIIIe siècle se situe dans le village du même nom. On ne sait rien des commanditaires de cette chapelle. Elle était notamment renommée pour son pardon au cours duquel on invoquait Saint Simon pour que les semailles fussent fructueuses. Le recteur y fait d’ailleurs référence dans son bulletin paroissial de novembre 1922.

Cette chapelle semble avoir été délaissée par la suite. Dans les années 1980, elle va être l’objet d’une campagne de restauration (toiture, retable, murs).

Description architecturale

Cette chapelle de plan rectangulaire simple, comprend un chevet plat. Une petite sacristie est accolée à l’extrémité nord de la nef. L’édifice comporte un vaisseau unique. Deux portes permettent la circulation à l’intérieur de la chapelle, la principale dans la façade Ouest et la seconde dans le mur Sud de la nef. Trois baies brisées tréflées du Xxe siècle participent à l’éclairage, deux dans le mur sud et une dans le mur nord. La baie qui occupait le mur du chevet a été murée suite à l’installation d’un retable dans le chœur au XVIIIe siècle. Une fenêtre aménagée dans le mur Est de la sacristie permettait son éclairage.

La chapelle est construite en pierre de grand appareil et soutient une voûte en berceau lambrissée.

A l’extérieur, un clocheton domine la façade Ouest. Il comprend une ouverture en plein cintre surmontée d’un fronton triangulaire. On y accède par un escalier extérieur suivant ke rempart nord du pignon.

Une croix est enfoncée dans le sol à coté de la porte Sud.

Le mobilier conservé dans la chapelle

Statue de Sainte Ninnock, fin XVe siècle.

Retable. Il comprend une statue de St Jude, une statue de St Simon et une statue de la Vierge à l’enfant, XVIIIe siècle.

Statue de l’Immaculée Conception, XXe siècle

Statue de SSt Jean Baptiste, Xxe siècle